Blog

Blessure boxe : deux boxeurs en plein combat de boxe

Blessure boxe : comment prévenir et éviter les blessures de boxe

Les blessures de boxe les plus régulières sont les bleus, les contusions, les saignements, les ouvertures, les fractures, etc.

 

Elles arrivent rarement à l’entraînement (quoi que parfois en sparring). En boxe, une blessure est plutôt due aux coups reçus lors d’un combat en compétition ou en professionnel.

 

Il existe plusieurs types de blessures. Don’t worry, vous pouvez bien sûr les éviter, et si jamais vous êtes blessé.e, on va voir ensemble comment vous soigner.

 

Let’s get ready to rumble tiger ! 🥊

 

LES BLESSURES EN BOXE ANGLAISE

La boxe anglaise est souvent vue comme un sport de combat dangereux où les blessures sont très présentes. Alors qu’en vérité, il y a autant de blessures en boxe qu’au foot par exemple.

 

Les sports de combat, et surtout la boxe anglaise, causent très peu de blessures à l’entraînement. Surtout lorsqu’il est bien encadré.

 

Le peu de blessures qui surviennent pendant un entraînement ont souvent lieu pendant un drill au sac de frappe ou en sparring.

 

Par contre, les compétiteurs et compétitrices ont un peu plus de chance d’être blessé.e. Tout ça vient de la puissance des coups envoyés et que reçus. Ils sont logiquement plus forts qu’à l’entraînement.

 

Mais les règles sont désormais de plus en plus adaptées. Le but étant de réduire le risque de blessure, surtout pour éviter les commotions chez les boxeurs et les boxeuses.

 

Quand vous boxez juste pour le plaisir à l’entraînement, les blessures sont donc souvent mineures. Alors, pas de panique, vous avez peu de chances de vous retrouver à l’hôpital.

 

Mais il y a quand même des zones plus vulnérables que d’autres :

  • Les os (nez, visage, côtes, etc.) qui sont sujets aux fractures.
  • La peau et les muscles, sensibles aux plaies, bleus et contusions.
  • Le cerveau, sujet aux traumatismes lors des combats pros.

 

LES BLESSURES RÉGULIÈRES EN BOXE

Quand vous boxez à un certain niveau et que vous débutez en compétition, vous allez vite voir que certaines blessures sont fréquentes chez les boxeurs et boxeuses :

  • Les bleus/contusions
  • Les plaies, ouvertures et lacérations
  • Les saignements de nez
  • Les fractures
  • Les entorses et déchirures
  • Les commotions

 

Les plaies superficielles sont les principales lésions qui peuvent toucher votre visage. Au niveau de l’arcade et des pommettes par exemple.

 

Il peut aussi y avoir des lésions cérébrales en combat. Mais elles deviennent de plus en plus rares. Pourquoi ? Car les règles sont devenues strictes au niveau des commotions.

 

Certaines lésions peuvent aussi être chroniques à cause de la répétition des coups. Par exemple, vos mains et vos poignets sont souvent blessés à cause de ça.

 

Les mains et les poignets peuvent aussi être sujets à des lésions traumatiques. C’est-à-dire qu’une blessure survient à la suite d’un seul coup.

 

Les blessures pour lesquelles vous avez besoin de faire un petit tour à l’hôpital sont osseuses, musculaires, ligamentaires et tendineuses.

 

Ces blessures sont notamment dues à une mauvaise utilisation d’un de vos muscles et de vos articulations. Généralement c’est quand vous vous êtes mal échauffé.e, que vous avez trop sollicité un muscle, que vous avez fait un “faux mouvement”, etc.

 

En fait, en boxe il y a certains types de blessures que vous retrouverez plus dans ce sport que dans d’autres. Et c’est ce qu’on va voir maintenant. 🔎

 

LES TYPES DE BLESSURES EN BOXE

Les principaux types de blessures qui peuvent vous arriver en boxe sont :

  1. Les coupures
  2. Les saignements de nez
  3. Les bleus (aussi appelés ecchymoses)
  4. Les fractures
  5. Les commotions
  6. La luxation de l’épaule
  7. Les entorses

 

1. LES COUPURES

Elles apparaissent surtout pendant les combats ou lorsque vous êtes en sparring. Les coupures au visage sont les plus fréquentes, notamment au niveau de l’arcade.

 

En fait, les coupures se voient surtout lorsque vous prenez des coups sur une zone avec des os qui ressortent.

 

2. LES SAIGNEMENTS DE NEZ

Ils sont dus à des lacérations (plaies à cause d’une déchirure de la peau) à l’intérieur de votre nez.

 

Ça peut venir d’un seul coup, ou de plusieurs, pris au nez ou à côté du nez. Du coup ces lacérations internes vont provoquer des saignements.

 

3. LES BLEUS

Ils apparaissent quand du sang s’échappe de vos vaisseaux sanguins et reste sous l’épaisseur de votre peau. C’est pour ça que des tâches bleues se forment.

 

Aussi appelés ecchymoses, les bleus se manifestent après avoir reçu un punch assez fort. Ou bien à cause de coups répétés au même endroit.

 

4. LES FRACTURES

C’est une blessure qui arrive souvent en boxe. Surtout au niveau du nez, des poignets, des mains, de la mâchoire et des côtes.

 

Il y a d’ailleurs une fracture très connue en boxe : la fracture du boxeur. Elle se situe au niveau des os des métacarpes. C’est en fait une rupture du 5e os métacarpien, et parfois du 4e os métacarpien.

 

Elle apparaît lorsque vous frappez quelque chose de dur avec beaucoup de puissance. Ça peut par exemple être le sac de frappe tout rigide de votre salle de boxe.

 

Ce qu’il se passe c’est que lorsque vous envoyez un coup puissant et mal donné, la force va se répandre vers votre paume et va courber vos os métacarpiens.

 

Et c’est la courbure de votre os qui provoque la fracture. Elle peut d’ailleurs aussi causer une contusion, un gonflement, des douleurs, etc.

 

5. LES COMMOTIONS

C’est la blessure à ne surtout pas négliger chez le boxeur et la boxeuse. Une petite commotion peut vite s’aggraver si vous ne prenez pas le repos suffisant.

 

En fait, les commotions surviennent après un gros coup, ou plusieurs coups répétés au visage. Votre cerveau va alors bouger contre votre crâne et provoquer la commotion.

 

Une commotion peut causer une perte de conscience, des vomissements, des maux de tête, des vertiges, etc.

 

Pas de panique, les commotions n’arrivent que très peu en sparring, mais plutôt en combat. Et encore, de moins en moins, car comme on vous l’a dit, les règles sont de plus en plus strictes sur les commotions.

 

6. LA LUXATION DE L’ÉPAULE

Cette blessure arrive souvent après un gros traumatisme au niveau du bras ou de l’épaule. La luxation de l’épaule peut aussi venir d’un mauvais mouvement de votre bras sur un punch par exemple.

 

La luxation de l’épaule c’est en fait lorsque l’os de votre bras (l’humérus) se détache de votre omoplate (scapula). Cette blessure provoque d’ailleurs une grosse douleur.

 

Il y a aussi d’autres blessures qui peuvent apparaître aux épaules, notamment au niveau de la coiffe des rotateurs.

 

7. LES ENTORSES

Elles surviennent surtout à cause de mouvements rapides et répétés. En boxe, les entorses se situent au niveau des bras, des genoux, des épaules et des chevilles.

 

Elles ne sont pas toujours très douloureuses, mais deviennent rapidement gênantes. D’autant plus qu’elles touchent les muscles et les ligaments.

 

OK, maintenant vous en savez déjà beaucoup plus sur les blessures de boxe. Il est temps de voir de quelle manière vous pouvez les éviter. 🌪 

 

COMMENT ÉVITER LES BLESSURES EN BOXE ?

Of course, il n’existe pas de risque zéro en termes de blessures. Mais pour les limiter, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire avant, pendant et après votre pratique de la boxe :

  1. Mettre des bandes de boxe
  2. Prendre le temps de vous échauffer
  3. Travailler votre défense
  4. Écouter votre corps 
  5. Porter des protections
  6. Améliorer votre condition physique
  7. Hydrater votre nez pour éviter qu’il ne saigne
  8. Perfectionner votre technique de boxe
  9. Utiliser de la vaseline
  10. Avoir une bonne hygiène alimentaire

 

1. METTEZ DES BANDES DE BOXE

Elles sont essentielles quand vous boxez. Elles protègent vos mains et vos poignets d’éventuelles blessures. Et plus vos poignets sont maintenus avec vos bandes, mieux c’est.

 

Lorsque vous mettez vos bandes, vous devez bien protéger à la fois les os de vos mains (métacarpes, etc.) et ceux de vos poignets.

 

Pour bien vous protéger avec vos bandes, vous devez toujours commencer avec la main bien tendue. Comme ça, lorsque vous serrez le poing, la bande va se resserrer.

 

Et si vous voulez savoir comment mettre des bandes de boxe, on a écrit un article dédié à ce sujet rien que pour vous. 🫵

 

2. PRENEZ LE TEMPS DE VOUS ÉCHAUFFER

C’est l’étape la plus importante de tous vos entraînements. L’échauffement va permettre de chauffer vos muscles, articulations, tendons et ligaments pour réduire le risque de blessure.

 

Car oui, un muscle plus chaud est un muscle plus “réactif” et qui a moins de chance de se blesser.

 

Les étirements réguliers peuvent aussi vous permettre de gagner en amplitude dans vos mouvements

 

Alors, pour bien chauffer votre corps, vous pouvez utiliser des élastiques ou des bandes de résistance pour mobiliser vos muscles et vos articulations.

 

3. TRAVAILLEZ VOTRE DÉFENSE

Savoir comment bloquer, parer, esquiver, et vous déplacer pour limiter les coups c’est essentiel. Car oui, vous allez réduire les potentielles blessures liées aux coups.

 

La défense est aussi importante quand il s’agit d’absorber l’impact des punchs de votre adversaire. Un coup absorbé est déjà moins dangereux qu’un coup qui vous touche directement.

 

4. ÉCOUTEZ VOTRE CORPS

Ça peut paraître idiot, mais si votre corps vous envoie des signaux, c’est que vous devez l’écouter pour éviter les blessures.

 

Par exemple, vous sentez que vous êtes fatigué.e, vous n’êtes pas au top de votre forme, vous avez de petites gênes, etc. Tout ça représente des signaux de votre corps.

 

Et dans ces cas-là, il vaut mieux ne pas forcer et prendre du repos pour éviter une blessure.

 

5. PORTEZ DES PROTECTIONS

On vous a parlé des bandes de boxe, mais ce n’est pas le seul équipement de protection que vous devez utiliser.

 

Lorsque vous faites du sparring, selon l’intensité, vous devez aussi porter un casque, un protège-dents, une coquille, etc.

 

Ne négligez pas la qualité de vos protections, car ça peut vraiment vous éviter des blessures.

 

Et ça vaut aussi pour vos gants ! Choisissez les bons gants en fonction de votre entraînement. Par exemple, pour du sparring mettez des gants de 16 oz minimum.

 

6. AMÉLIOREZ VOTRE CONDITION PHYSIQUE

Avec une meilleure condition physique, vous allez pouvoir (un peu) mieux encaisser certains coups. Mais ça permet aussi d’avoir des muscles en bonne santé qui risquent de moins se blesser.

 

En plus, avec une meilleure condition, vous allez être capable de tenir, et de bouger plus longtemps pour éviter les coups.

 

Alors, pensez à travailler votre endurance et votre résistance. Pour ça, faites des exercices de renforcement musculaire et de cardio !

 

7. HYDRATEZ VOTRE NEZ POUR ÉVITER QU’IL NE SAIGNE

En fait, plus votre nez est sec, plus vous allez saigner du nez. Les lacérations et les coupures seront encore plus importantes lorsqu’il est sec.

 

Pour éviter ça, pensez à hydrater votre nez. Vous pouvez par exemple utiliser des gouttes nasales, un vaporisateur nasal, des inhalations, etc.

 

8. PERFECTIONNEZ VOTRE TECHNIQUE DE BOXE

Maîtriser les bases de la boxe c’est important pour vous protéger vous, mais aussi votre adversaire. Vous devez savoir comment envoyer un coup sans risquer de vous faire mal.

 

Et pour ça, votre poignet doit toujours être bien aligné avec votre coude et votre épaule. Ce sont les têtes de métacarpes qui doivent toucher.

 

Alors, quand vous apprenez à envoyer un coup, pensez toujours technique avant puissance. Ça vous évitera des blessures inutiles.

 

Quand on parle de technique de boxe, c’est aussi pour les déplacements et votre jeu de jambes. Une entorse à la cheville ou au genou est vite arrivée avec une erreur de déplacement.

 

Alors, c’est pareil, prenez le temps de bien maîtriser votre jeu de jambes pour bouger correctement et ne pas faire de faux pas.

 

9. UTILISEZ DE LA VASELINE

C’est surtout utile lorsque vous avez un combat ou que vous faites du sparring. Pourquoi ? Parce que la vaseline va permettre de rendre les coups un peu moins durs en les faisant glisser.

 

De plus, la vaseline va aussi permettre de rendre la peau légèrement plus lisse, souple et élastique. Vous avez donc moins de risque d’avoir des petites coupures.

 

10. AYEZ UNE BONNE HYGIÈNE ALIMENTAIRE

Que ce soit votre alimentation ou votre hydratation, votre hygiène alimentaire est primordiale. C’est votre carburant et avec un mauvais carburant votre corps tombe en panne.

 

Alors, pour éviter les blessures, mangez des aliments de qualité. Essayez aussi d’avoir assez de macronutriments (glucides, protéines, lipides) et de micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments).

 

L’hydratation est aussi un pilier essentiel. Vous devez boire suffisamment, avant, pendant et après vos trainings. Et plus vous buvez, mieux c’est.

 

Une bonne hygiène alimentaire va alors vous aider à éviter les blessures musculaires (crampes, déchirures, etc.). Mais aussi la fatigue physique qui peut causer des petits soucis.

 

Ces 10 choses à mettre en place avant, pendant, et après avoir boxé devraient vous aider à réduire les blessures. Mais parfois votre corps en décide autrement. Alors, on va voir comment vous pouvez faire pour vous soigner. 🩹

 

COMMENT VOUS SOIGNER EN CAS DE BLESSURE ?

Pour vous soigner, cela va dépendre de la douleur et de la gravité de votre blessure. S’il s’agit d’une petite blessure, vous pouvez commencer à vous soigner seul.e avant d’aller voir un.e spécialiste dans les heures et les jours qui suivent.

 

Par contre, lorsque vous avez une grosse blessure, vous devez directement consulter votre médecin ou aller aux urgences si la douleur est insupportable.

 

Le problème avec les petites blessures, c’est que vous avez parfois tendance à les négliger. Vous avez aussi tendance à faire votre propre diagnostic.

 

Mais ce sont des choses à éviter, car cela peut aggraver vos symptômes. Pour ne pas que ça arrive, quelle que soit votre blessure, allez consulter votre médecin.

 

Pour vous aider un peu, voici une liste de ce que vous pouvez faire en fonction de votre blessure :

  • Si vous avez des bleus, appliquez une compresse froide pour réduire la douleur et contracter les vaisseaux sanguins.
  • Si vous avez des petites plaies, nettoyez-les et mettez un pansement. Si la plaie est trop grosse, allez aux urgences, vous aurez besoin de points de suture.
  • Si vous saignez, arrêtez le saignement en appuyant sur la plaie avec une compresse.
  • Si vous avez une crampe, tendez votre muscle et massez-le pour réduire la douleur et la faire partir.
  • Si vous avez une élongation, appliquez du froid et massez le muscle touché. Et surtout, laissez votre muscle au repos.
  • Si vous avez une entorse, mettez la zone touchée au repos, appliquez de la glace, et surélevez l’articulation.
  • Si vous avez une fracture, restez dans votre position, vous ne devez pas bouger, appelez les urgences.
  • Si vous avez une luxation de l’épaule, ne bougez pas non plus, mettez un bandage pour tenir votre bras et allez à l’hôpital.
  • Si vous avez une commotion, vous devez vous reposer, consulter votre médecin et rapidement aller voir un neurologue.

 

Ces conseils ne sont bien sûr pas exhaustifs. Ce ne sont que des premiers gestes à appliquer. Le meilleur réflexe reste de voir un.e médecin ou d’appeler les urgences en cas de douleur intenable.

 

LE REPOS EN CAS DE BLESSURE

C’est un peu la première chose à faire lorsque vous êtes blessé.e. Vous avez besoin d’énergie pour vous entraîner, mais aussi pour permettre à votre corps de guérir.

 

En vous reposant, vous donnez donc plus d’énergie à votre corps pour qu’il vous aide à guérir votre blessure.

 

Et qui dit repos dit aussi sommeil de qualité. Vous devez bien dormir, mais surtout dormir suffisamment. Le sommeil est essentiel pour le bien-être de votre corps et sa guérison. Alors, n’hésitez pas à faire des siestes si vous le pouvez.

 

LE FROID/LA GLACE EN CAS DE BLESSURE

Le froid et la glace sont surtout utiles dans les premiers jours (environ 3 jours) qui suivent votre blessure. Si vous êtes gonflé.e et que vous avez très mal, le froid vous aidera. Ça va vous permettre de contrôler ces symptômes.

 

Par exemple, sur un bleu, appliquez du froid directement pour réduire la douleur, le gonflement et le risque de saignement.

 

Pensez à bien envelopper votre poche de froid, ou de glace, d’une serviette. Il ne doit pas y avoir de contact direct avec votre peau, sinon vous risquez de vous brûler.

 

Gardez la poche sur votre blessure pendant environ 20 minutes. Vous pouvez l’appliquer 3 fois par jour à 4 heures d’intervalle.

 

LE MASSAGE EN CAS DE BLESSURE

Les massages et les automassages peuvent être utiles lorsque vous êtes en pleine récupération. Pour les automassages, vous pouvez par exemple utiliser une balle, un rouleau de massage ou même un pistolet de massage.

 

Ils vous aideront notamment à :

  • Réduire les tensions musculaires
  • Favoriser la circulation du sang
  • Réduire l’inflammation
  • Favoriser votre récupération

 

LES CRÈMES EN CAS DE BLESSURE

Il y a deux types de crèmes que vous pouvez utiliser pour vous aider à récupérer :

  • Celles avec effet chaud pour détendre vos muscles.
  • Celles avec effet froid pour réduire la douleur et les gonflements.

 

Il existe aussi certaines pommades aux plantes qui peuvent vous aider pour des douleurs particulières.

 

Les crèmes sont bien sûr à utiliser en complément de votre récupération. Elles ne vont pas vous faire guérir, mais vont y contribuer. C’est un petit plus qui peut vous aider.

 

CONCLUSION

En boxe les blessures les plus courantes sont notamment les contusions, les saignements et les fractures. Mais rassurez-vous, elles sont assez rares pendant les entraînements.

 

Pour éviter de vous blesser, la chose la plus importante que vous devez faire est de toujours prendre le temps de vous échauffer.

 

Vous devez aussi penser à bien mettre vos bandes et à utiliser des protections de qualité pour un combat ou une séance de sparring.

 

En cas de blessure, vous ne devez pas la minimiser. Consultez directement votre médecin, ou allez aux urgences si la douleur est trop forte.

 

Et si vous voulez en savoir plus sur le sparring en boxe, le jeu de jambes, etc. on vous invite à jeter un œil à notre article sur comment progresser en boxe !

 

ÉVITEZ LES BLESSURES EN BOXANT AU CERCLE

Prendre des coups c’est pas trop votre truc ? Mais vous kiffez cogner le sac de frappe ? Alors, vous allez adorer Le Cercle.

 

Au Cercle, le concept est simple : 50 minutes de workout pour un mélange 50% boxe – 50% bootcamp. Vous avez 10 rounds pour vous défouler et tout donner.

  • Côté boxe, vous envoyez vos meilleures combinaisons sur des aqua-bags, qui encaissent, mais ne rendent pas les coups.
  • Côté bootcamp, vous renforcez vos muscles et vous travaillez votre cardio avec des exercices de fitness sur des benchs.

 

Et ce qui est encore mieux, c’est que vous n’avez pas besoin de savoir boxer pour entrer dans la ronde. Les workouts du Cercle sont accessibles à tout le monde, peu importe votre niveau !

 

Aucun combat et aucun choc, venez boxer sans complexe dans notre studio aux allures de night-club. Alors, rejoignez nos tigers dans le 18e à Paris pour tout casser le temps d’un workout ! 🔥

Partager

abonnez-vous ici pour
une pizza gratuite*

(* la pizza pourrait en fait être notre newsletter, mais elle est pas mal aussi)

logo-lecercle