Blog

Esquive de boxe

Tout ce que vous devez savoir sur les esquives pour la boxe !

L’une des bases de la boxe c’est de ne pas prendre de coups, ou du moins de les éviter au maximum. L’objectif c’est aussi d’en envoyer un maximum à son adversaire. Cela nécessite une bonne capacité pour déjouer les attaques en usant de techniques et de mouvements pour les éviter. L’esquive en fait partie, une compétence défensive importante dans la boxe pour gagner des combats.

Vous voulez en savoir plus sur comment améliorer vos réflexes ? Vous avez envie d’intégrer le travail des esquives dans vos workout ? You’re at the right place ! Que ce soit pour l’entraînement, renforcer vos appuis ou être plus agile et mobile, vous êtes au bon endroit pour tout apprendre sur les techniques d’esquive en boxe !

Comment esquiver les coups à la boxe ?

Il y a plusieurs manières d’esquiver les coups en boxe. On peut notamment citer l’inclinaison latérale du buste ou le désaxage partiel pour éviter les directs comme le jab et les cross.

Il y a aussi l’esquive avec laquelle éviter les uppercuts en fléchissant les genoux.

On peut aussi tout simplement garder la distance avec l’adversaire pour prévenir les coups et mieux se préparer à attaquer.

Une autre manière consiste à esquiver les coups successifs en combinant de mouvements de jambes et de pieds. Le but est d’éviter les combinaisons de jab, de cross et de crochet gauche, les plus fréquentes.

En usant de rapidité et d’agilité, on esquive beaucoup plus facilement les coups en boxe. Vous devez donc vous perfectionner là-dessus. Vous pouvez aussi pratiquer des mouvements de balancier en bougeant la tête d’un côté à l’autre tout en roulant les épaules. En le faisant de manière aléatoire, l’adversaire n’arrivera pas à deviner la position de votre tête quand il va attaquer. Rester en mouvement de manière fluide et rythmée aide également à esquiver les coups de poing de l’adversaire.

Les différents types d’esquive 

Les principaux types d’esquive en boxe sont les esquives latérales et rotatives. Il y en a aussi qui consistent à reculer la tête et le corps tout entier.

L’esquive latérale

Avec les esquives latérales ou sur le côté, vous évitez surtout les jabs du bras avant. Elles ne consistent pas uniquement à bouger la tête, mais aussi à fléchir légèrement les jambes du même côté que vous esquivez. Avec ce mouvement vous allez baisser votre corps au lieu de le pencher d’un côté. Un mouvement très efficace contre un boxeur droitier.

Il est toutefois déconseillé face à un boxeur gaucher, car vous allez être exposé à son bras arrière, and you know à quel point le bras arrière peut faire mal… C’est pour ça qu’on vous conseille d’éviter les esquives sur la gauche (attention il faut tout de même s’entraîner à ce type d’esquive).

L’esquive rotative 

Plus efficaces et moins risquées que les esquives latérales, avec les esquives rotatives vous bougez horizontalement et verticalement. Vous allez devenir une cible difficile à toucher. Elles consistent à faire bouger la tête en arc de cercle ou en U, de droite à gauche ou inversement. Vous ne bougez donc pas votre buste de manière latérale, mais de manière rotative. 

Comment améliorer ses esquives ?

À l’instar de toute discipline sportive, le meilleur moyen d’améliorer ses esquives est de s’entraîner régulièrement. Pour devenir un pro des esquives, c’est encore mieux si vous êtes aidé par un coach expérimenté. Ça vous aidera à ne pas vous emmêler les pieds.

Travailler ses déplacements

Commencez par travailler vos déplacements pour améliorer vos esquives de boxe. En effet, votre adversaire aura du mal à vous toucher si vous bougez sans cesse. Regardez comment font les grands boxeurs et vous comprendrez, on dirait qu’ils suivent une chorégraphie. D’ailleurs, anecdote time : le boxeur Vasil Lomachenko est passé par la danse avant la boxe, et il est connu pour être un des boxeurs qui se déplace le mieux !

Leur manière d’évoluer sur le ring, leur aisance et la fluidité de leurs gestes empêchent leurs adversaires de cerner leur manière de boxer. En n’atteignant pas leur objectif, ces coups exposent leurs adversaires à des contre puissants. 

Vous pouvez aussi vous servir de la corde à sauter pour renforcer votre cardio et apprendre à ne pas trop peser sur vos appuis. Déplacez-vous cependant légèrement de gauche à droite ou de devant en arrière et vice-versa au lieu de sauter sur place.

Faites aussi du shadow boxing, vous allez être plus à l’aise sur les déplacements. Et vous pourrez apprendre à éviter les coups de poing imaginaires de votre adversaire avec vos esquives et vos déplacements. Le shadow c’est le must pour rester en mouvement !

Apprendre à rester sous tension et à se relâcher 

Si vous débutez en boxe, apprenez à trouver le juste milieu entre tension et relâchement pour améliorer vos esquives. Quand vous êtes trop crispé ou tendu, vos coups et mouvements de défense le sont aussi et ils deviennent saccadés comme ceux d’un robot. Ils manquent de fluidité et de rapidité alors que c’est ça qui fait la différence pour être réactif face aux coups de l’adversaire.

Entraînez-vous à relâcher votre corps pour qu’il ne consomme pas d’énergie inutilement. Keep bouncing, mais rester sur votre garde, ne soyez tendu que si vous décidez d’accepter et de bloquer l’attaque de votre adversaire. Mais si vous voulez esquiver, absorber ou sortir de l’axe d’attaque de votre challenger, il vaut mieux être relâché

Avec le shadow boxing, vous apprenez à rester relâché et rendre vos mouvements plus fluides. Pour ça, fiez-vous à vos sensations, ne boxez pas en gardant votre souffle, respirez tout en restant sur vos gardes pendant l’exercice.

Vous pouvez aussi travailler avec un aquabag ou un sac de sable pour améliorer votre défense. Le boxeur Canelo Alvarez est un expert du travail d’esquive et des mouvements à l’aquabag…

Avec l’aquabag, vous apprenez à parfaire vos attaques pour qu’elles soient plus percutantes, mais aussi pour améliorer vos mouvements. Servez-vous-en pour apprendre à vous déplacer tout en souplesse et quand attaquer vigoureusement.

Améliorer ses esquives en se servant d’un punching-ball et d’une corde

Une autre astuce consiste à vous servir d’un punching-ball. En effet, comme le punching-ball revient toujours vers vous après chaque coup, vous êtes obligé de l’esquiver ou de le bloquer pour ne pas le recevoir en pleine tête. Vous apprenez ainsi à alterner esquives et blocages tout en travaillant votre coup d’œil et votre capacité d’adaptation. De ce fait, variez vos attaques en usant de crochets, d’uppercuts et de directs pour alterner vos esquives.

Une corde tendue des 2 côtés, à la hauteur de votre menton, est aussi très utile pour améliorer votre défense. Voyez-la comme une frappe à la hauteur de votre visage et que vous devez esquiver de diverses manières. Usez de combinaisons d’esquives pour cela, latérales et rotatives en fléchissant les jambes, mais en gardant le dos bien droit. Et bien sûr toujours la garde haute.

Réalisez-les de la manière la plus légère possible, car ils ne doivent nullement vous fatiguer, mais au contraire, vous permettre de contre-attaquer avec force. Dès que vous êtes à l’aise, vous pouvez même réaliser des enchaînements avec esquive puis remise.

Les erreurs à éviter pour esquiver les coups

Trop bouger la tête

Quand vous esquivez les coups de votre adversaire, ne bougez pas uniquement votre tête. C’est d’ailleurs une mauvaise idée que de la faire bouger dans tous les sens, ça va vous fatiguer plus qu’autre chose… Ce sont vos jambes que vous devez fléchir légèrement et votre buste que vous devez faire tourner. Gardez aussi votre menton baissé et votre cou bien rentré dans vos épaules, comme pour parer à un coup.

Regarder dans les yeux de son adversaire 

Évitez aussi de regarder votre adversaire dans les yeux, ils peuvent vous induire en erreur, une feinte de regard et vous êtes cuit. Concentrez-vous plutôt sur la ligne de ses épaules, une zone dont les moindres frémissements vous indiquent le coup à esquiver à temps.

Baisser la garde

Quand vous esquivez, ne faites pas la même erreur que les débutants, ne baissez pas la garde. Rester sur votre garde vous protège d’une éventuelle combinaison d’attaques. Une esquive avec la garde baissée peut vite se transformer en une opportunité pour votre adversaire.

Faire des mouvements trop amples 

Ne faites pas non plus de gestes trop amples quand vous esquivez un coup. Cela risque de vous déséquilibrer et vous empêcher de contre-attaquer si vous perdez vos appuis.

Toujours rester en position de défense

Il ne suffit pourtant pas d’éviter les coups de votre adversaire, profitez-en pour contre-attaquer ou remiser. Une esquive est même l’occasion parfaite pour envoyer un coup, alors ne dormez pas sur les esquives…

 

Crochet, esquive, bras arrière, mettez K.O. les aquabags du Cercle !

Alors, êtes-vous décidé à apprendre les mouvements de boxe et à les mettre en application lors de votre entraînement ? Faites-le sans adversaire et sans combat. Rejoignez le Cercle, le nouveau concept boxing au pied du Sacré-Cœur à Paris. Des sessions de 50 minutes pour apprendre les coups et les esquives de la boxe sur un aquabag et faire du renforcement musculaire sur des bancs de fitness.

Des workout de 10 rounds durant lesquels vous apprenez les 6 coups classiques de la boxe. En alternant boxing et bootcamp, vous cognez les aquabags avec vos meilleurs enchainements et vous tonifiez votre corps sur les benchs.

Alors n’attendez plus, rejoignez-nous et entrez dans la ronde !

Partager

abonnez-vous ici pour
une pizza gratuite*

(* la pizza pourrait en fait être notre newsletter, mais elle est pas mal aussi)