Blog

Sparring boxe : une femme et un homme en plein sparring de boxe anglaise

Sparring boxe : tout ce que vous devez savoir sur le sparring !

Le sparring c’est un peu comme un combat d’entraînement. Il y a différents types de sparring et chacun a pour but de vous aider à améliorer votre boxe.

 

Le sparring, ça ressemble à un jeu où, votre sparring partner et vous, appliquez toutes les notions et techniques vues à l’entraînement.

 

Vous avez envie d’en savoir davantage sur le sparring ? We got you ! Dans cet article, on va tout voir en détail. On vous a même préparé quelques conseils.

 

Let’s get ready to rumble ! 🥊

 

LE SPARRING C’EST QUOI EXACTEMENT ?

En gros, le sparring c’est comme un combat, mais à l’entraînement, avec moins d’intensité et sans chercher à mettre votre adversaire K.O.

 

Le sparring, ça se pratique dans tous les sports de combat (MMA, boxe thaïlandaise, etc.). Le but c’est de vous améliorer en appliquant les techniques apprises lors de vos drills à l’entraînement.

 

Le sparring se déroule sous l’œil d’un.e coach pour éviter les blessures, les débordements, etc. Et il est souvent utilisé lorsque vous, ou votre partenaire devez préparer un combat.

 

C’est un échange avec un.e partenaire où vous vous aidez à progresser. Oubliez les notions de victoire ou de défaite, vous n’êtes pas là pour ça.

 

Lors d’un sparring, l’intensité n’est pas la même que lors d’un vrai combat. Vous pouvez frapper suffisamment fort, mais pas dans le but de faire mal.

 

Et d’ailleurs, avant de commencer, vous devez toujours vous mettre d’accord avec votre sparring partner sur l’intensité des rounds.

 

LE SPARRING PARTNER

C’est le boxeur ou la boxeuse avec qui vous allez tourner pendant ce combat d’entraînement.

 

En général votre sparring-partner a quasiment le même niveau que vous et fait à peu près le même poids que vous.

 

Votre sparring-partner c’est un peu votre pote. Vous devez l’aider pour qu’il ou elle s’améliore et vous aide en retour.

 

Ce n’est pas forcément quelqu’un qui boxe en compétition ou en pro. Il ou elle doit juste avoir un niveau correct en boxe pour pouvoir sparrer avec vous.

 

Parfois, il y a même des boxeurs et des boxeuses qui ne font que ça. Ils ou elles sont payés pour faire du sparring avec des pros pendant la préparation de leurs combats.

 

Certains sparring-partners de grands combattants ont même fini par devenir eux-mêmes des champions. Par exemple, Larry Holmes, ancien champion du monde des poids lourds, était le sparring partner de Mohamed Ali et Joe Frazier.

 

Et petite anecdote : avant d’être lui aussi champion des poids lourds, Anthony Joshua était le sparring partner de Wladimir Klitschko.

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE SPARRING

On peut dire qu’en boxe il y a 3 types de sparring :

  1. Le sparring technique avec très peu de puissance (≤ 50%)
  2. Le sparring contrôlé avec un peu plus d’intensité (> 50%)
  3. Le sparring ouvert où l’intensité se rapproche d’un combat (≥ 75%)

 

1. LE SPARRING TECHNIQUE

Pour travailler votre technique, c’est le meilleur type de sparring. D’où son nom d’ailleurs… En plus vous n’êtes même pas obligé.e de monter sur le ring.

 

En fait, c’est juste des drills que vous faites avec un.e partenaire, un peu comme du shadow ou du travail au sac.

 

Vous n’envoyez pas de coups puissants, donc vous n’avez pas besoin de casque ni de coquille. Par contre, portez bien des gants de 16 oz minimum et votre protège-dents (on sait jamais, une lèvre coupée ça arrive vite).

 

Le sparring technique vous aide à améliorer vos compétences et votre réactivité. Il n’est pas forcément organisé en rounds et vous ne vous déplacez pas beaucoup.

 

Le but c’est de travailler vos enchaînements, vos esquives, vos blocages, etc., mais sans opposition.

 

2. LE SPARRING CONTRÔLÉ

Cette fois-ci, vous montez sur le ring. Le sparring contrôlé est organisé en rounds où vous travaillez par ateliers (que des jabs, que des coups au corps, etc.).

 

Pour ce sparring, enfilez vos gants de 16 oz, votre protège-dents et votre casque. Il est un peu plus intense que le sparring technique et vous allez pouvoir utiliser différentes techniques.

 

Ça reste un sparring fun à faire et que vous pouvez adapter en fonction des points à travailler. Au final c’est un peu comme un jeu d’échecs où vous devez rester concentré.e pour appliquer les consignes de votre coach.

 

C’est intéressant pour voir comment vous réagissez dans le feu de l’action et si vous arrivez à mettre en pratique les instructions de votre coach.

 

3. LE SPARRING OUVERT

Le sparring ouvert est celui qui se rapproche le plus d’un vrai combat de boxe. Vous pouvez utiliser tous les coups de la boxe, il n’y a pas de thématique et vous êtes libre dans vos déplacements.

 

Pour ce qui est des protections, là c’est la totale : gants de 16 oz, protège-dents, coquille et casque.

 

Le sparring ouvert est bien sûr supervisé par un.e coach qui veille à ce que tout se passe bien. Car oui, avec le sparring, il y a de l’intensité, voire beaucoup d’intensité.

 

C’est le seul sparring où vous êtes dans une vraie situation de combat. Par contre, ça ne doit pas être un combat avec l’intention de mettre votre adversaire au tapis. Les coups sont forts, mais pas dangereux et le but reste de parfaire votre technique.

 

Le petit problème du sparring ouvert c’est qu’il peut vite devenir contre-productif. Pourquoi ? Parce que les boxeur.euse.s savent qu’ils peuvent mettre de l’intensité. Du coup souvent ils en oublient la technique et le sparring devient trop brouillon.

 

Mais aussi parce qu’avec le sparring ouvert vous prenez de gros coups. Et le but n’est pas de vous blesser. Alors ce genre de sparring est à faire avec modération.

 

OK, maintenant que vous en savez plus sur le sparring et les différents types de sparring, vous vous demandez peut-être encore à quoi ça sert. Et bien on vous répond right now ! ⚡️

 

À QUOI SERT LE SPARRING EN BOXE ?

C’est simple, plus vous allez boxer en situation concrète, plus vous allez vous améliorer. Et c’est là tout l’intérêt du sparring. Il vous permet :

  • D’être plus à l’aise avec les situations de combat.
  • D’améliorer votre technique de manière concrète.
  • D’appliquer ce que vous avez appris lors de vos entraînements.
  • De tester de nouvelles choses et parfois d’improviser.
  • De renforcer votre mindset de boxeur.euse.
  • De peaufiner une stratégie/tactique de combat.
  • De vous apprendre à gérer votre puissance et votre intensité.
  • De jauger vos capacités physiques et mentales.
  • D’améliorer votre timing, votre gestion de distance et votre coup d’œil.
  • D’apprendre de vos sparring-partners.
  • D’identifier vos points faibles pour les améliorer.

 

Le sparring c’est une étape indispensable de la boxe anglaise et des autres sports de combat.

 

Vous pouvez vous entraîner au sac ou aux pattes d’ours pendant des mois et penser être un.e bon.ne boxeur.euse. Mais une fois sur le ring ce n’est pas du tout la même chose…

 

COMMENT FAIRE DU SPARRING ?

Tout va dépendre du type de sparring que vous allez faire : technique, contrôlé ou ouvert. Mais généralement lorsque vous débutez, vous commencez par du sparring ouvert avant de passer au sparring contrôlé.

 

Avant de vous lancer, vous devez bien sûr avoir l’équipement adapté :

  • Des gants pour sparring de 16 oz minimum (ils absorbent mieux les coups)
  • Un protège-dents
  • Un casque
  • Une coquille

 

Pour vous mettre en jambes avant votre sparring, vous pouvez faire un peu de shadow boxing. Ensuite, selon le type de sparring, le déroulement n’est pas le même.

 

Si vous faites du sparring technique :

  • Vous allez envoyer des coups sans trop vous déplacer.
  • Par exemple, le boxeur A envoie un jab et la boxeuse B le bloque.
  • Ensuite, ça change, la boxeuse B envoie un jab et le boxeur A le bloque.
  • Vous enchaînez les exercices dans ce même style pendant plusieurs minutes.

 

Si vous faites du sparring contrôlé :

  • Vous allez réaliser des enchaînements en vous déplaçant dans le ring.
  • Vous faites plusieurs rounds organisés par atelier.
  • Par exemple, le boxeur A n’envoie pas de coups pendant 1 minute.
  • Ça peut aussi être des ateliers où vous n’envoyez que des jabs, etc.
  • Vous faites plusieurs rounds afin de varier les ateliers et travailler chaque aspect.

 

Si vous faites du sparring ouvert :

  • Vous pouvez utiliser les techniques que vous voulez sans restriction.
  • Les rounds sont libres, vous travaillez comme vous voulez.
  • L’intensité de chaque round est suffisamment élevée pour vous challenger.
  • Le but est d’appliquer les bases que vous apprenez à l’entraînement.
  • Ça doit rester dans un but d’amélioration, ne cherchez pas à mettre K.O.

 

Et pour vous aider un peu avant votre séance de sparring, on vous a préparé une liste des choses à éviter. 📝

 

LES ERREURS À ÉVITER EN SPARRING

1. VOULOIR FRAPPER TROP FORT

Ça ne sert à rien de frapper trop fort. Vous savez que vos coups sont trop puissants si vous entendez leur impact.

 

Vous devez juste chercher à toucher plutôt que mettre de la puissance dans vos coups de poing. Sinon vos mouvements deviennent brouillons et vous ne vous améliorez pas…

 

2. AVOIR PEUR DES COUPS

Lorsque vous avez peur des coups, vous vous repliez sur vous-même, vous baissez la tête et parfois vous donnez votre dos. Chose qu’il ne faut absolument pas faire en boxe.

 

Lorsque vous prenez des coups, encaissez-les et bloquez-les avec une garde solide. Une fois que vous avez encaissé les premiers coups, vous n’aurez plus peur. Alors, forcez-vous à rester de marbre !

 

3. FERMER LES YEUX OU DÉTOURNER LE REGARD

Ça va un peu de pair avec ce qu’on vient de dire. En général, les débutants ont tendance à fermer les yeux lorsqu’un coup ou une feinte arrive.

 

Ne détournez pas non plus le regard. Si votre chaussure vous gêne, si vous sentez que vous saignez du nez, etc. ne regardez pas ! Vous verrez ça à la fin du round.

 

Pareil, si votre coach vous parle, vous n’avez pas besoin de tourner la tête pour le regarder.

 

Peu importe ce qu’il se passe, vous devez regarder votre adversaire. Concentrez-vous sur sa ligne d’épaule pour voir ses mouvements.

 

4. FAIRE DES MOUVEMENTS DE PANIQUE

En prenant des coups, parfois c’est votre instinct qui réagit. Et votre corps peut faire des mouvements de panique.

 

Pareil, le fait de vouloir rendre coup sur coup ou de vouloir tout esquiver peut pousser à paniquer un peu. Pour éviter ça, essayez de bien rester concentré.e sur votre boxe.

 

5. COURIR DANS TOUS LES SENS

Au début, quand vous n’êtes pas habitué.e au sparring, vous allez peut-être éviter les coups en courant dans le ring.

 

C’est bien d’utiliser votre footwork, mais le but c’est aussi de travailler en envoyant des coups. Donc déplacez-vous, mais pas trop loin ni dans tous les sens.

 

Vous devez essayer de rester à bonne distance pour travailler avec vos directs.

 

Voilà, vous savez ce que vous devez éviter en sparring. Il est désormais temps de voir ce que vous devez faire pendant votre combat d’entraînement ! 💥

 

QUELQUES CONSEILS POUR UN BON SPARRING

1. ATTENDEZ UN PEU AVANT DE PASSER AU SPARRING

Ne pensez pas au sparring avant au moins 3-4 mois de boxe. Vous devez au minimum connaître, et avoir, les bases avant de monter sur le ring.

 

Quand on parle de bases, ça veut dire l’attaque (jab, cross, crochet, uppercut), la défense (blocage, déplacements, etc.) et aussi les tactiques de combat.

 

Généralement, c’est votre coach, et son œil avisé, qui vous dit quand vous pouvez sparrer. Et vous commencez bien sûr par un sparring technique.

 

2. SPARREZ AVEC UN BON PARTENAIRE

Pour un bon sparring, votre partenaire doit avoir au minimum le même niveau que vous. L’idéal est de tourner avec un.e sparring partner qui est légèrement meilleur.e que vous. Mais pas à des années-lumière non plus.

 

De cette manière, vous serez légèrement en difficulté, ce qui va vous forcer à vous améliorer. De plus, les partenaires expérimentés savent souvent comment travailler intelligemment.

 

Attention, ça ne veut pas dire que sparrer avec un partenaire d’un moins bon niveau que vous ne sert à rien. C’est juste que vous aurez plus de facilité et donc le travail sera un peu moins intéressant.

 

3. QUE LA WIN CE N’EST PAS POUR TOUT DE SUITE

Quand vous faites du sparring, vous ne devez pas penser à gagner. Vous êtes là pour vous améliorer, pas pour impressionner vos coachs ou votre salle.

 

Pensez plutôt à appliquer ce que vous connaissez et ce que vous avez appris. Gardez cette mentalité que la win pour votre vrai combat.

 

4. METTEZ-VOUS D’ACCORD SUR L’INTENSITÉ

Avant de commencer votre sparring, mettez-vous d’accord avec votre partenaire sur l’intensité que vous voulez mettre.

 

D’abord, ça lui montre que vous n’êtes pas là pour le/la blesser et c’est surtout pour vous mettre au même niveau d’intensité, avant même de toucher les gants.

 

Et quand vous êtes d’accord sur un % d’intensité, la règle c’est de vous y tenir. Ne cherchez pas à frapper plus fort que votre partenaire pour show off, ça ne sert à rien.

 

5. PRÉPAREZ-VOUS POUR VOTRE SPARRING

Ça passe par la préparation de votre équipement, mais ça peut aussi passer par de la préparation mentale si besoin.

 

Ne prenez pas le sparring à la légère, pensez à bien dormir la veille, vous pouvez aussi faire un peu de visualisation.

 

Visualisez-vous dans le ring en train d’appliquer les bases de la boxe. Ça peut vous aider à mieux boxer le lendemain.

 

Et surtout, préparez bien votre sac. Prenez les bons gants (16 oz minimum), n’oubliez pas votre protège-dents, votre casque et votre coquille si vous en avez.

 

6. UTILISEZ LES BASES DE LA BOXE

Avant de vouloir innover avec des coups inattendus (dempsey roll, gazelle punch, etc.), servez-vous des bases. Un jab, un cross, un crochet ou un uppercut suffisent.

 

Et c’est pareil pour la défense. Servez-vous de vos déplacements, des esquives, bloquez, parez, etc. Vous devez avoir des bases solides avant de chercher à innover.

 

Par contre, quand vous vous sentez à l’aise, que les bases fonctionnent bien, n’hésitez pas à être créatif.ive.

 

7. GARDEZ LA TÊTE HAUTE

Lorsque vous boxez, vous ne devez pas baisser la tête. C’est une chose qui arrive souvent lors des premiers sparrings.

 

Quand votre tête est baissée, vous regardez automatiquement vers le bas. Du coup vous ne voyez plus rien et vous vous exposez trop facilement.

 

Pour éviter ça, pensez à bien rentrer votre menton et à garder la tête suffisamment haute pour voir votre adversaire.

 

8. MAINTENEZ TOUJOURS VOTRE GARDE HAUTE

Comme quand vous baissez votre tête, lorsque vous baissez votre garde, vous êtes trop exposé.e. Vous devez toujours garder vos gants au niveau de votre tête.

 

Et ça, surtout après avoir envoyé des coups. Souvent vous laissez tomber vos bras après un coup. Pensez à bien les ramener en garde pour être compact.e et éviter les contres.

 

9. SOYEZ RELÂCHÉ.E

Les sessions de sparring sont souvent intenses physiquement et mentalement. Vos nerfs peuvent parfois prendre le dessus.

 

Pour éviter ça, vous devez essayer de toujours rester relâché.e dans votre corps et dans votre tête. Décontractez les épaules et ne soyez pas crispé.e.

 

Faites le vide dans votre tête et ne pensez qu’à une chose : boxer intelligemment pour step-up !

 

10. PRENEZ DU PLAISIR

Faites en sorte de vous amuser pendant votre sparring. Le but n’est pas de finir votre entraînement en étant dégouté.e et énervé.e.

 

Prenez le sparring comme un jeu, ne vous précipitez pas et faites des mouvements que vous aimez.

 

11. PENSEZ DÉFENSE

Même si la meilleure défense c’est l’attaque, vous devez savoir défendre. Et pour être dans une bonne attitude de défense, vous pouvez par exemple imaginer qu’un coup revient sur vous après avoir envoyé une attaque.

 

Ça vous permet de toujours être dans une optique de défense et d’être bien solide. De plus, essayez de bouger souvent votre tête, elle ne doit pas être une cible fixe. Comme ça vous devenez plus difficile à toucher.

 

NOS ULTIMES CONSEILS

Si jamais vous vous apprêtez à faire une séance de sparring, on vous a préparé quelques derniers conseils pour vous aider le jour J :

  • Pensez à toujours bien respirer.
  • Écoutez et appliquez les conseils de votre coach.
  • Utilisez régulièrement votre jab.
  • Restez bien concentré.e sur votre boxe.
  • Mettez votre égo de côté.
  • Variez les niveaux, venez toucher au corps et à la tête.
  • Prenez les informations (distance, timing, etc.).
  • Entraînez-vous normalement la veille, sans trop en faire.
  • Mangez léger avant votre sparring.
  • Restez toujours sur la pointe de pied.
  • Fuyez les coins et ne restez pas dans les cordes.
  • Touchez les gants avec votre partenaire pour rester dans un bon esprit.
  • Pensez technique avant puissance.

 

CONCLUSION

Le sparring c’est un combat d’entraînement où le but est d’améliorer votre technique de boxe. Il y a 3 types de sparring : le sparring technique, contrôlé et ouvert.

 

Chaque sparring a sa particularité :

  1. Le sparring technique est léger, vous travaillez des enchaînements avec un partenaire.
  2. Le sparring contrôlé ressemble un peu plus à un combat, vous travaillez par thème à chaque round.
  3. Le sparring ouvert est quasiment comme un combat, vous utilisez tous les mouvements de boxe dans une opposition assez intensive.

 

Pour un bon sparring, pensez avant tout à prendre du plaisir. Soyez relâché.e, appliquez les bases de la boxe et laissez votre égo de côté pour vous améliorer.

 

Et le plus important c’est le respect entre vous et votre sparring partner ! Alors, mettez-vous d’accord sur l’intensité et tapez vos gants avant chaque round.

 

Si vous avez envie d’en savoir plus sur le jeu de jambes, les exercices de musculation à faire, etc. On vous invite à jeter un œil à notre article comment progresser en boxe.

 

VENEZ COGNER LES AQUA-BAGS DU CERCLE

Le sparring, ça ne vous parle pas trop ? Mais vous kiffez cogner le sac ? Alors dans ce cas, Le Cercle est fait pour vous !

 

Le concept est simple : 50% boxe – 50% bootcamp. Un workout de 50 minutes organisé en 10 rounds, sans contact et sans combat.

 

Vous alternez les rounds de boxe sur des aqua-bags et les rounds bootcamp sur des benchs équipés d’haltères :

  • Côté boxe, vous envoyez vos meilleures combinaisons sur les sacs.
  • Côté bootcamp c’est renforcement et cardio avec des exercices fitness.

 

Au Cercle, quel que soit votre niveau, vous êtes la bienvenue. Que vous soyez débutant.e ou expert.e, nos sessions sont accessibles à tout le monde !

 

Alors, pour boxer sans combat et vous défouler dans une ambiance digne d’un night-club, rejoignez nos tigers au Cercle !

 

Ça se passe dans le meilleur club de boxe de Paname, dans le 18e au pied du Sacré-Cœur. Come join us ! 🔥

Partager

abonnez-vous ici pour
une pizza gratuite*

(* la pizza pourrait en fait être notre newsletter, mais elle est pas mal aussi)

logo-lecercle