Différence entre la boxe anglaise et la boxe française : comment choisir ?

La boxe est la nouvelle tendance sportive d’aujourd’hui. Entre  2015 et 2016, le nombre de licences achetées a augmenté de 17% en France, ce qui traduit de la popularité dont jouit ce sport. Mais parmi tous les secteurs que compose la boxe, comment choisir ? Entre boxe anglaise et boxe française, faites le choix qui vous va !

La boxe anglaise : une discipline ancestrale

La boxe anglaise est parmi les disciplines les plus ancestrales du domaine de la boxe. À la hauteur de son prestige, laissez-nous vous en dire quelques mots. 

Cette discipline accompagne l’humanité depuis des milliers d’années. Vous en avez sûrement déjà entendu parler. Elle trouve sa place dans notre culture, à travers nos loisirs, notre art, ou nos moyens de défense.

Les techniques phares 

Les mains devant votre visage, les pieds bien ancrés et le buste gainé, vous pouvez utiliser uniquement des coups de poing.

Pour mettre toute votre technique au service de la victoire, en boxe anglaise, vous devez maîtriser la défense (esquive, parade, glissade, etc), ainsi que l’attaque (jab, direct, crochet, Uppercut, etc). Découvrez toutes les techniques de défense de boxe anglaise sur notre blog.

Des règles intransigeantes 

La boxe anglaise est reconnaissable par sa règlementation en compétition. Discipline régie par une réglementation stricte, voit ses combattants être catégorisés par poids lors des compétitions. Dans l’optique de rendre le sport le plus équitable possible entre les boxeurs, il existe 17 catégories de poids dans le milieu de cette boxe.

Concernant les zones de frappe autorisées, toutes les parties du corps de l’adversaire sont des cibles potentielles, sauf l’arrière de la tête, ainsi que les membres inférieurs, qui sont interdits. 

Il est également interdit de frapper un adversaire déjà à terre ou en train de se relever.

L’équipement de la boxe anglaise

Si à son origine, la boxe anglaise était pratiquée à mains nues, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Pour des raisons de sécurité, les boxeurs sont bien protégés, autant pour leur protection, que pour celle de leur adversaire. 

L’équipement requis, du plus essentiel au moins important, est le suivant : 

  • Les bandages et les sous-gants ;
  • Les gants de protection matelassés ;
  • Les chaussures de boxe ou bien, des chaussures adaptées au sport ;
  • Le protège-dents ;
  • Le casque de protection de la tête ;
  • La coquille pour les hommes. 

La boxe française : une discipline complète

Après ce florilège d’informations sur la boxe anglaise, il est temps de s’attarder un peu plus sur la boxe française.

Discipline héritée de l’escrime, la boxe française est nommée “savate” ou “art de la savate” au XIXe siècle. Aujourd’hui, on la connaît sous le nom de “savate boxe française”.

Très répandue en France, nous recensons plus de 50 000 licenciés dans cette discipline, pratiquants dans un club régulièrement.

Les techniques de ce sport traditionnel 

Les techniques de savate boxe française se partagent entre deux catégories complémentaires : 

  • Les techniques avec les poings : le direct, le crochet, l’uppercut, ainsi que le swing ; 
  • Les techniques avec les pieds : le fouetté, le chassé (frontal ou latéral), le revers (groupé ou balancé), et enfin, les coups de pieds bas. 

Les poings servent à toucher son adversaire au niveau du visage et du buste. Les coups de pieds sont portés au visage, au buste et aux jambes. 

Tout savoir sur ses règles

Dans cette boxe, il existe des grades, intitulés des “gants”. Reprenant le modèle des ceintures de couleur au judo, ces “gants” vont du bleu au bronze. Ils déterminent le niveau du boxeur. 

En compétition, dans certains cas, un niveau minimum est exigé. Toutes les compétitions ne sont donc pas ouvertes à tous les grades. 

Il est interdit de porter un coup avec le gant ouvert ou le tranchant extérieur de la main. L’utilisation de l’avant-bras, du coude, du genou, du tibia, de la tête, et de l’épaule, est également interdite. 

Enfin, frapper un adversaire déjà à terre ou en train de se relever est proscrit, tout comme frapper son adversaire sous la ceinture, s’accrocher aux cordes du ring, etc.

Un sport de combat à l’équipement complet

Réputée comme un sport complet, la boxe française nécessite un équipement spécifique et complémentaire. 

Les équipements requis, du plus important au moins important, sont les suivants : 

  • Les bandages ;
  • Les gants de boxe ; 
  • Les chaussures ;
  • Casque de protection ; 
  • Le protège-dents ; 
  • La coquille ; 
  • Le protège-tibia.

 

Similitudes et différence boxe anglaise française

Entre la boxe anglaise et la boxe française, vous l’aurez compris, il existe des similitudes et des différences. Si vous voulez vous lancer dans la pratique de la boxe, la suite vous permettra de trouver LA discipline faite pour vous ! 

Les similitudes 

Le principe est le même en boxe anglaise et en boxe française : combattre en alternant attaque et défense, à l’aide de mouvements et de coups portés contre un adversaire.

Comme quasiment toutes les disciplines composant la boxe, le lieu de pratique en compétition est le même : le ring.

Hors compétition, les deux disciplines de boxe, auxquelles nous nous intéresserons, se pratiquent notamment dans des clubs dédiés. D’après la FFB (Fédération Française de Boxe), on dénombre plus de 800 clubs de boxe, en 2015, toutes disciplines de boxe confondues.  

Dans ces deux disciplines, vous pouvez retrouver un équipement de protection similaire, sport de combat oblige. Enfin, les techniques d’attaque et de défense se ressemblent, notamment celles qui engagent les poings.

Les différences 

Place aux différences maintenant !

Alors que la boxe anglaise se limite à l’utilisation des poings, la boxe française exploite également les pieds. 

Et parce que les pieds sont parmi les principaux outils de combat de la boxe, il est essentiel de les protéger contre vents et marées. La pratique de la boxe française se fait donc avec des chaussures spécifiques, ainsi que des protège-tibias. 

Si vous êtes arrivés à ce stade de l’article, vous avez peut-être remarqué une des différences entre les deux disciplines, à l’occasion des compétitions. Là où en boxe anglaise, les boxeurs sont catégorisés par poids, les combattants de boxe française sont répartis par niveau (“gants”).

Mais ce n’est pas tout. Les compétitions en boxe anglaise se jouent sous le format d’un “combat”. Cela induit un affrontement entre deux boxeurs en face à face, dans lequel l’une des manières de gagner est de mettre K.O. son adversaire.  

À l’inverse, l’issue des compétitions de boxe française n’est pas si tranchée. Certaines compétitions sont nommées des “assauts”, dans lesquels seule la technique compte. Les boxeurs sont évalués par un jury, qui décide du boxeur ayant la technique la plus qualitative. 

Le sport qui vous va !

Quel est le meilleur type de boxe ?

Il n’y a pas de meilleure ou de moins bonne discipline de boxe, il n’y a que des préférences. Libre à  vous de choisir la direction que vous voulez prendre parmi tous les types de boxes qui existent. 

La boxe anglaise est plus répandue, mais si vous voulez vous essayer à un sport un peu plus complet, la boxe française est faite pour vous. 

Parce que les pieds sont également utilisés, la boxe française vous offre une plus grande variété d’enchaînements.

Si votre objectif est la puissance, alors la boxe anglaise est plus adéquate. À l’inverse, la savate boxe française met l’accent sur la technique, plus que sur la force. 

En d’autres termes, la boxe anglaise est parfaite pour se défouler après une journée fatigante. La boxe française, bien loin d’être moins intéressante, valorise votre technique et est parfaite si vous voulez progresser en boxe.  

Quel type de boxe pour les femmes ?

La boxe est encore vue comme un sport masculin, mais détrompez-vous, le féminin sait donner un coup de poing. Peu importe votre genre, la boxe s’adapte à vous. Parmi les 800 clubs en France, vous trouverez forcément celui qui saura vous combler.  

Le seul domaine dans lequel la boxe est divisée par le genre est la compétition. En effet, aujourd’hui, les femmes et les hommes ne se combattent pas les uns contre les autres, pour des raisons de musculature. 

Mais attention, l’histoire nous a appris que les femmes peuvent battre les hommes à la boxe. En 1999, le premier combat officiel entre une femme et un homme est remporté par la boxeuse Margaret McGregor.

Malheureusement, dans le milieu de la compétition, le sexe féminin n’est représenté qu’à 10%. Peut-être que vous ferez pencher la balance ! 

Car une chose est sûre, que ça soit en boxe anglaise ou en boxe française, vous pouvez le faire Mesdames. Et si vous avez l’envie de pratiquer la boxe comme une activité quotidienne, des variantes sont possibles, comme la boxe combat ou la boxe fitness. 

Le Cercle, un concept à tester !

Par boxe fitness, nous entendons la combinaison entre fitness et boxe anglaise. L’idée est de composer son workout d’enchaînements de coups, au rythme de la musique. Non seulement cette variante travaille votre cardio, mais en plus, elle stimule votre coordination et tonifie vos muscles.

Peut-être que ce sport vous intrigue. Dans ce cas, Paris est le lieu idéal pour s’y mettre. Dans les rues du 18ème arrondissement, vous trouverez le studio Le Cercle Boxing. Bien loin de la boxe classique avec ses combats et proche d’un véritable concept de boxe fitness, défoulez-vous au rythme de la musique et muscler votre corps.  

Vous n’avez plus qu’à faire votre choix !