Blog

Technique boxe anglaise : tout savoir pour progresser

Boxeurs, boxeuses et adeptes de sport de combat, cet article va vous donner les conseils et les astuces pour réussir à optimiser votre technique. Découvrez comment, en boxe anglaise, vous pouvez bloquer les coups et tirer les avantages possibles d’un combat, face à tous vos adversaires.

Les positions de boxe 

En boxe, la position c’est la base, d’abord, pour gérer votre équilibre et ensuite, pour optimiser la qualité de votre technique

Vous l’aurez peut-être déjà vu à l’occasion du combat, la position des boxeurs est toujours la même : un pied en avant et les poings au niveau du menton, en position de garde. Votre position est directement liée avec votre main dominante, c’est-à-dire si vous êtes droitier ou gaucher. En d’autres termes, vous ne choisissez pas vraiment, votre position la plus avantageuse est naturelle.

Si vous êtes droitier, alors votre pied gauche est en avant et votre poing gauche légèrement avancé également. À l’inverse, si vous êtes gaucher, votre pied mis en avant est le droit et le poings avancé est le droit

Certains boxeurs maîtrisent les deux positions. Dans ces cas-là, il est très dur pour l’adversaire d’anticiper les mouvements de son adversaire. Le boxeur à l’aise sur les deux positions va pouvoir déstabiliser son adversaire plus facilement et a donc un avantage considérable sur ce dernier. 

Mais attention, votre position ne doit pas être statique. La boxe est un sport de mouvements et de rapidité. Rester immobile est le meilleur moyen de perdre. C’est pourquoi, sur vos deux jambes vous devez être en mouvement permanent, soit par de petits rebonds, soit par des mouvements latéraux

Optimiser sa technique lors d’un combat 

 

Suivez votre instinct 

Sur un ring, en tant que boxeur, vous êtes seul à prendre les décisions et à jouer votre jeu. L’instinct est donc votre meilleur allié. Il est primordial que vous vous fassiez confiance. Mais pas de panique, avec le temps et de l’entraînement, vous aurez de plus en plus de réflexes.  

Trouvez les bonnes ouvertures, au bon moment 

Un des atouts que vous avez, en tant que boxeur, ce sont les possibilités d’ouverture. Votre objectif, à l’occasion d’un combat, est de trouver les failles dans la défense de votre adversaire pour taper au bon moment. 

Pour trouver les bonnes ouvertures, vous devez observer attentivement ses mouvements et faire attention aux détails. Les parties les plus lisibles sont : le visage, les jambes, ou encore, les bras. 

L’idée c’est de repérer les défauts et les faiblesses de votre adversaire

Ajoutez des déplacements à votre technique

En boxe, le mouvement est essentiel. Rester statique c’est prendre le risque de se faire attaquer sans pouvoir esquiver ou bloquer. C’est pourquoi, plus il y a de déplacements, mieux c’est. Par ailleurs, l’arbitre pourrait vous sanctionner si vous conservez une position sur place, pendant trop longtemps.

Changez votre vision du ring 

Quand on parle de “changer sa vision du ring”, l’objectif est de voir la zone de combat comme un endroit rempli d’angles morts pour votre adversaire. Pendant un combat, identifiez les techniques de combat de votre adversaire qui possède le plus d’angles morts et passez à l’action. 

Techniques d’attaque 

Pour ce qui est des techniques d’attaque, il y a une chose à savoir. En boxe anglaise, seuls les poings sont autorisés. L’utilisation des pieds est interdite et réservée aux autres types de boxe, comme la boxe française.

Laissez-nous vous présenter les coups basiques de la boxe anglaise

Le Jab 

Le jab est le coup de poings le plus commun de la boxe. Il s’agit du coup de poing direct et rapide, exécuté avec le poing avant, soit le bras qui n’est pas dominant. Ce coup est la valeur sûre, il permet d’affaiblir son adversaire, de se défendre et d’attaquer directement

L’utilisation de ce coup induit une utilisation peu importante de l’énergie, ainsi qu’un coup qui va plus loin

 

Le direct 

Moins rapide que le Jab, le direct est, tout de même, un coup reconnu par sa puissance. Aussi appelé “le cross”, il s’exécute avec le bras dominant, c’est-à-dire votre poing arrière. Il est utile pour terminer un combos, ainsi que pour déséquilibrer son adversaire. C’est le coup parfait pour atteindre son adversaire à distance

Il existe une variante du direct, appelée le “cross plongeant”. Ce coup s’exécute avec le même poing que pour le direct classique. Cependant, il requiert plus de technique et nécessite un bon coup d’œil et un timing précis

Le cross plongeant passe au-dessus du jab de votre adversaire, pour cibler le menton de ce dernier. Considéré comme très technique, il est rarement exécuté. Un faux pas et vous pouvez vous retrouver en difficulté, exposé à un crochet ou un uppercut.  

Le Crochet 

Le crochet, aussi appelé le Hook, est l’un des coups les plus connus dans la boxe. Il est exécuté avec le poing gauche ou le poing droit, par un mouvement à l’horizontal. C’est la nature du mouvement qui vous donne l’avantage. Hors du champ de vision de votre adversaire, l’angle latéral du crochet offre un effet de surprise. Ce coup est notamment utilisé comme le coup de grâce lors d’un combat.  

 

L’Uppercut

L’Uppercut est, sans doute, l’un des coups les plus puissants. Il est d’ailleurs souvent utilisé en fin de combinaison, dans l’optique de donner le coup de grâce. La cible de l’uppercut est le menton de l’adversaire. Pour l’exécuter, le boxeur plie légèrement les genoux et exerce un mouvement de bas en haut avec le poing. C’est l’élan suscité par ce mouvement, qui procure la puissance de ce coup

Les combinaisons 

Enfin, une des dernières techniques d’attaque dans la boxe est les combinaisons. En règle générale, les boxeurs ne se limitent pas à l’exécution d’un seul coup, lors d’une attaque. En effet, lors d’une combat ou à l’occasion d’un simple entraînement, le boxeur exécute des enchaînements de coups

Nous appelons cette technique des combinaisons, ce qui signifie des enchaînements consécutifs de plusieurs coups à la suite. Ces combinaisons, ou combos, se présentent sous des formes variées

Les plus connus sont, par exemple, la combinaison Jab et Cross (1, 2). Ajoutez-y un crochet et vous obtenez la combinaison 1,2,3 : jab, cross, crochet. Ce combos constitué de trois coups est également un enchaînement phare des combinaisons de boxe. 

 

Techniques de défense 

En boxe anglaise, l’attaque est primordiale, puisque l’intérêt est de toucher son adversaire. Mais attention, l’objectif est d’attaquer sans se faire toucher. Les techniques de défense sont donc essentielles. 

En d’autres termes, un boxeur doit savoir maîtriser autant les techniques d’attaque, que celle de défense, pour espérer sortir vainqueur du combat. 

 

La base : les déplacements 

Pour un boxeur, les déplacements c’est la base, autant pour éviter les coups, que pour en donner. À l’occasion d’un combat de boxe, il est essentiel de contrôler ses déplacements à la perfection, ainsi que d’anticiper ceux de son adversaire. Dans le cas contraire, le combattant se met en danger en s’exposant aux coups de son adversaire. 

 

L’esquive 

L’esquive est bien connue du grand public. C’est même la première technique de défense à laquelle on pense quand on aborde le sujet de la boxe anglaise. La définition de l’esquive est simple. C’est un déplacement d’un membre ou du buste entier, dans l’optique d’éviter un coup, une attaque. 

Si vous esquivez un coup cela induit que votre adversaire a loupé son attaque et, potentiellement, qu’il est à découvert. C’est le moment de rétorquer avec un coup.

Il y a plusieurs manières d’esquiver une attaque. Les plus connues sont les suivantes : 

  • L’esquive latérale : mouvement des hanches, dans l’objectif d’éviter un direct de l’adversaire. 
  • L’esquive rotative : dans un mouvement de rotation dans le sens inverse de la provenance de l’attaque,, vous fléchissez les jambes et passez en dessous du crochet de votre adversaire.
  • Le décalage : l’objectif de cette esquive est de sortir de l’axe de l’adversaire, via un pas de côté. Pour être le plus stratégique possible, il est conseillé de se décaler du côté du bras avant de l’adversaire, son côté faible. 
  • Le pas de retrait : en boxe, la distance entre soi et son adversaire est primordiale. Le pas de retrait sert à créer de la distance et ainsi éviter le coup, en effectuant un pas en arrière.
  • Le retrait du buste : l’objectif de cette esquive est de faire un mouvement du buste seulement, pour esquiver un direct. Cette technique de défense permet d’attaquer tout de suite après, sans perdre de temps. 

 

Pour maîtriser toutes ces esquives, le boxeur doit avoir un bon coup d’œil, ainsi que d’excellents réflexes. Pour y parvenir, il faut plusieurs années, c’est pourquoi les esquives sont moins présentes dans la boxe éducative ou en boxe amatrice, qu’en boxe professionnelle. 

 

Le blocage ou la parade 

La technique du blocage ou de la parade revient à bloquer le mouvement de son adversaire. C’est souvent la première technique de défense qui est apprise en salle de boxe.

Le principe est simple. Vous devez resserrer vos gants et vos coudes pour former une barrière bloquant les coups de votre adversaire. Le blocage peut être vu comme un inconvénient, notamment, car il bloque la vue du boxeur qui utilise la technique

 

La glissade 

Passons maintenant à une autre technique de défense, qui nécessite d’excellents réflexes : la glissade. Pour exécuter la glissade à la perfection, vous devez tourner vos hanches et vos épaules légèrement, dans l’optique d’éviter le coup de poing.  

 

Le clinch 

Une des dernières techniques de défense et la dernière que nous allons vous présenter dans cet article est appelée le “clinch”. Ce n’est certainement pas la technique la plus esthétique ou même la plus valorisée dans le monde de la boxe, mais elle est parfois nécessaire. Le clinch, souvent utilisé quand vous êtes blessé ou sonné, consiste à se rapprocher de l’adversaire, de le tenir et ainsi de l’empêcher temporairement de vous donner des coups de poing

Le clinch, par sa nature anti jeu, ne dure jamais bien longtemps, notamment car l’arbitre arrête l’action pour reprendre le combat. Vous pouvez l’utiliser essentiellement pour gagner du temps de récupération.  

Un matériel adapté 

Maintenant que vous connaissez les astuces pour optimiser votre technique de boxe et que vous savez identifier les meilleures techniques de défense et d’attaque, quelques mots sur le matériel s’imposent. 

L’équipement avec lequel vous vous entraînez et vous combattez joue un rôle important dans la qualité de vos techniques de boxe. 

C’est pourquoi, il est essentiel que vous choisissiez des gants et des protège gants de qualité. Le protège dents, les coquilles, ou encore les casques de protection sont importants, car ce sont eux qui vous permettent d’encaisser les coups

Enfin, la qualité des équipements essentiels à la boxe, comme le sac de frappe ou le ring, est également un facteur de réussite. C’est pourquoi vous devez les choisir avec soin. 

Maintenant, que vous connaissez toutes les techniques et les astuces pour optimiser la manière dont vous boxez, vous n’avez plus qu’à monter sur le ring !

Partager

abonnez-vous ici pour
une pizza gratuite*

(* la pizza pourrait en fait être notre newsletter, mais elle est pas mal aussi)